Sépultures militaires

25 novembre 1915, en pleine Première guerre mondiale, le Conseil communal de Saint-Gilles prend la décision de créer un espace réservé, au sein du cimetière communal, aux tombes des soldats saint-gillois morts au champ d’honneur. Cette décision aboutit à la création de la crypte militaire une fois la paix rétablie. La pelouse d’honneur fut quant à elle créée par décision du Conseil du 28 avril 1927 afin de rendre hommage aux anciens combattants et aux soldats décédés des suites de maladies contractées au front qui n’étaient dès lors pas admissibles au sein de la crypte militaire. Elle accueille également les dépouilles des soldats alliés, russes et des civils belges. Pour y être enterré, les soldats belges devaient être décédés à Saint-Gilles alors que les combattants alliés et russes devaient y résider, avec obligation notamment pour les soldats russes de posséder une attestation d’invalidité. Les civils belges, hommes ou femmes, quant à eux, devaient être porteurs des médailles commémoratives de la Guerre 14-18 et de la Victoire, ou assimilés aux militaires par ordonnance du Ministère de la Défense Nationale. La Seconde guerre mondiale entraina la création d’une seconde pelouse d’honneur réservée aux dépouilles des soldats saint-gillois morts au front ou des suites de leurs blessures et ce dans un délai de un an à partir du 28 mai 1940, c’est-à-dire un an après la fin de la campagne des 18 jours. La pelouse d’honneur accueille également les restes des résistants saint-gillois morts en service commandé ou des suites de leurs blessures et ce endéans deux ans, à partir du 3 septembre 1945, date de la libération, à l’instar des prisonniers politiques.

Data and Resources

Additional Info

Field Value
Theme Population and society
Inspire theme
  • Coordinate reference systems
  • Buildings
Metadata language French
License Brussels OpenData License
Organization Saint-Gilles/Sint-Gillis
Person of contact
Email
Metadata creation date
Last update
Geospatial coverage

Dataset extent

Map tiles & Data by OpenStreetMap, under CC BY SA.