Portail Open Data de la Région Bruxelles-Capitale

Ce portail est publié à l’initiative de la Région de Bruxelles-Capitale et de ses administrations. Ces services publics bruxellois et certains de leurs partenaires se sont rassemblés dans un effort commun d’ouverture de leurs données (Open Data), dans la logique de la stratégie régionale de smart city. Le portail regroupe un panel varié de données et repose sur la technologie CKAN.

Qu’est-ce que l’Open Data ?

Le secteur public, pris au sens large, est la source d’une masse considérable de données qu’il crée ou collecte dans le cadre de ses missions. Horaires de transport en commun, statistiques publiques de toutes natures, catalogues de bibliothèques ou de musées, cartographies, informations sur les recettes et les dépenses publiques ainsi que sur les marchés publics…

Ces données, sauf lorsqu’elles possèdent un caractère sensible ou personnel, sont considérées aujourd’hui comme un patrimoine au service de tous. L’Open Data vise, précisément, à ouvrir ces données au public, en permettant de les consulter et de les réutiliser, dans le cadre de licences précisant les droits ouverts (lire les données, les copier, les redistribuer… à des fins commerciales ou non).

Comment l’Open Data participe-t-il à la smart city ?

Smartcity.brussels est la stratégie de smart city (ville intelligente) de la Région de Bruxelles-Capitale. La smart city est une ville profondément engagée dans la transition numérique. Chaque parcelle d’information relative à la géographie de la ville, à ses services, à ses équipements, à ses habitants, à ses entreprises est disponible sous sa forme dématérialisée : la donnée numérique.

Lorsqu’il s’agit de données publiques non sensibles, l’Open Data représente une opportunité démocratique. Il permet en effet à la plus large communauté non seulement d’accéder à ces données, mais aussi de s’informer : c’est donc un vecteur de transparence de l’action publique.

Parallèlement, il offre à tous la possibilité de créer des services web novateurs sur la base de ces données. Les retombées potentielles de l’Open Data se chiffrent, selon les experts, en centaines d’emploi et en millions d’euros, rien que pour la Région de Bruxelles-Capitale.

Que trouve-t-on sur Opendatastore.brussels ?

Opendatastore.brussels est la plateforme qui met l’Open Data en application au niveau de la Région de Bruxelles-Capitale. Un nombre croissant d’administrations y placent leurs données ouvertes afin de permettre au public et à des développeurs d’y accéder et de les réutiliser à leurs propres fins.

Opendatastore.brussels met à disposition des données:

  • dans le cadre de licences Creative Commons Attribution;
  • sous les formats les plus courants en Open Data : CSV, gml, JSON, ZIP, ...;
  • classifiées par organisations (les émetteurs des données ouvertes);
  • labellisées à l’aide de mots-clés.

Quelle est la technologie à la base d’Opendatastore.brussels ?

Opendatastore.brussels utilise la plateforme CKAN destinée aux éditeurs (gouvernements régionaux et nationaux, sociétés et organisations) qui veulent ouvrir leurs données et les mettre à la disposition de tous.

Leader mondial en termes de données accessibles en code source ouvert, CKAN est un logiciel disponible clés en main qui permet l’accès et l’utilisation de données. Il fournit les outils pour rationnaliser la publication, le partage, la recherche et l’utilisation de données (y compris le stockage des données et l’exploitation de données à l’aide d’API robustes).

Que contient la directive PSI ?

La Directive sur la réutilisation des informations du secteur public (Directive 2003/98/EC, connue sous l'appelation 'Directive PSI') est entrée en vigueur le 31 décelbre 2003. Elle a été révisée par la Directive 2013/37/EU qui est entrée en vigueur le 17 juillet 2013.

Elle met l'accent sur les aspects économiques de la réutilisation plutôt que sur l'accès à l'information pour les citoyens. Elle encourage les États membres à rendre réutilisable autant d'informations que possible.

La Directive concerne les textes écrits, la bases de données, les fichiers audios et les fragments de film; elle ne concerne pas les secteurs de l'éducation, scientifiques et de la radiodiffusion.

Voir le texte consolidé de la directive révisée.

Gender mainstreaming

Gender mainstreaming désigne l’intégration de la dimension de genre dans l’ensemble des politiques, mesures, préparations de budgets ou actions que le Gouvernement de la RBC prend et cela, en vue d’éviter ou de corriger d’éventuelles inégalités entre les femmes et les hommes. (Cf. art. 2, §1er de l’ordonnance du 29 mars 2012 portant intégration de la dimension de genre dans les lignes politiques de la Région de Bruxelles-Capitale)

Caractéristiques des données

  • Données relatives aux individus : Les données relatives aux individus sont des données relatives aux personnes physiques. Ces données ne doivent toutefois pas être confondues avec des données personnelles car elles ne contiennent aucune information qui permette d’identifier les personnes.
  • Données ventilées par sexe : Les données ventilées par sexe sont des données recueillies sur les femmes et les hommes et présentées séparément. (UNESCO, 2003)

Catégorie du jeu de données

  • Les statistiques de genre sont définies comme des statistiques qui reflètent de manière adéquate les différences et les inégalités dans la situation des femmes et des hommes dans tous les domaines de la vie. Les statistiques de genre sont définies par la somme des caractéristiques suivantes: (a) les données sont ventilées par sexe, étape première et indispensable ; (b) les données reflètent des questions de genre; (c) les données sont basées sur des concepts et des définitions qui reflètent adéquatement la diversité des femmes et des hommes et capturent tous les aspects de leur vie; et (d) les méthodes de collecte de données prennent en compte les stéréotypes ainsi que les facteurs socio-culturels qui peuvent induire des préjugés sexistes. (UNSTATS)

Comment publier des données ?

Deux guides ont été rédigés à l’attention des services publics de la Région Bruxelles-Capitale afin de les aider dans la publication de données ouvertes et l’utilisation du portail.

Le premier permet de contextualiser et aider à la compréhension de l’Open Data en général. Consulter le manuel Volet I

Le deuxième décrit les aspects techniques liés à l’ouverture des données. Consulter le manuel Volet II

Une brochure d’information donne un bref aperçu de l’OpenData en Région Bruxelles-Capitale.